La région Nouvelle-Aquitaine
a
nticipe les changements

pour modifier l’avenir
. 

 

À la rentrée, la plus grande région de France nous a choisi pour l’accompagner pendant 4 ans sur les sujets de la Transition Ecologique et Energétique et de la Jeunesse. Nous ne savions pas à quel point ces domaines seraient transformés par le COVID. Missionnés pour informer les lycéens sur un dispositif d’accompagnement scolaire gratuit par téléphone, nous avons également été amenés à réfléchir sur la consommation locale. Deux dossiers motivants pour notre quête de sens.  

 

Durant ces deux mois hors norme, les institutions ont été malmenées, comme nous. Assurer la sécurité, travailler de chez soi, consommer sans risque… Tous ces changements nous questionnent. Certains pourraient devenir des habitudes et contrairement à ce que nous imaginions, se teinter d’une couleur positive. Ainsi, un peu avant l’annonce de l’épidémie, nous avions planché sur un service à distance pour les lycéens en difficulté.  

 

En janvier, la région a sollicité notre créativité sur un dispositif de soutien scolaire entièrement gratuit qui résonne aujourd’hui comme un écho aux nouvelles façons d’étudier. Initialement prévu certains jours en fin d’après-midi, les horaires d’appel ont été élargis du lundi au vendredi de 14h à 20h jusqu’à nouvel ordre.Pour toucher une cible volatile, zappeuse et pressée qui considère le smartphone comme un assistant personnel, des filtres Snapchat ludiques ont été créés. Nous avons été plongés sans le savoir dans l’un des enjeux stratégiques les plus importants pour l’avenir : la formation à distance.

 

création d'une série de filtres snapchat

création d’une série de filtres snapchat

 

L’autre sujet régional qui nous préparé au « monde d’après » concerne Transition Ecologique et Energétique D’après Vincent Bretagnolle (comité scientifique Ecobiose

« La Nouvelle-Aquitaine est la seule Région de France à décliner les enjeux planétaires en matière de climat et d’environnement en enjeux locaux ».

Avec l’aide de 450 chercheurs, le territoire propose en effet une liste d’actions concrètes visible sur le site Neo Terra. Selon Hervé Le Treut, climatologue chargé d’études pour ce projet, 

« l’enjeu est la question de l’éducation et de la compréhension partagée du sujet. Pour exemple, seulement 15 % des français ont compris ce que sont les gaz à effet de serre. Alors les maîtres mots sont : éducation, médiation et écoute. » 

 

Des missions qui nous avons à cœur de mettre en œuvre quotidiennement au sein de l’agence pour faire comprendre les atouts de nos clients.