Pour imaginer un concept original ou mettre tout le monde d’accord quand ça coince, le mode collaboratif fait office de champion !

 

Qu’il s’agisse de valoriser la qualité de vos services, trouver un nom de produit ou d’entreprise, créer une campagne pour se démarquer, faire connaître une innovation… Les sujets avancent plus vite et les équipes sont valorisées par ce « way of work ». Explication.

 

Illustration façon papier découpé de personnes de dos qui se tiennent par les épaules et qui regardent vers une planète et des étoiles

 

Que signifie « approche collaborative » ?

 

Dans le jargon digital actuel, on trouve partout des « outils collaboratifs » tels que Trello, Slack, le RSE (Réseau Social d’Entreprise)… En tant qu’agence de communication (et non de fournisseur de logiciels), vous aurez compris que nous ne parlons pas d’eux, mais d’une façon de travailler ensemble, avec nos clients. Notons que l’approche collaborative n’est pas l’apanage des agences de communication même si elles l’ont bien encouragé par le passé. Ainsi, dès 1939, Alex Osborn publicitaire new-yorkais, théorise le fameux « brain storming » qui ne quittera plus les tables rondes de tous ceux qui cherchent des idées. Le mot est même passé dans le langage courant. Aujourd’hui, l’approche collaborative se définit comme « un processus de co-création qui implique le client et un prestataire (facilitateur) extérieur, pour produire des réponses collectives, construites à partir de savoir-faire multiples. » Parce que cette méthode marche aussi pour le management, de nombreuses entreprises (comme Google, Lego et Facebook…) l’ont mise en place dans leurs réunions.

 

Comment ça marche ?

 

Le principe est simple : réunir autour d’une table des acteurs du projet, parfois des clients, des fournisseurs, et animer un temps de réflexion créatif autour du sujet qui vous pose question. Vous avez une partie de la réponse, et l’agence est là pour la révéler. Pour cela elle utilisera des outils d’animation qui ont fait leur preuve, et dégagent une nouvelle solution. Prenons l’exemple du prisme d’identité. Avec lui, nous explorons six facettes de votre marque : personnalité, physique, reflet, mentalisation, culture et relation. À l’issue de la demi journée, à laquelle 8 personnes ont participé, nous analysons les réponses. Nous vous proposons un cahier stratégique qui révèlera votre ADN. Une seconde demi-journée peut aussi être utile pour clarifier d’autres sujets. En réalité, tous les sujets stratégiques d’envergure gagnent à être abordés de cette façon. Parfois, il peut s’agir de la communication interne, de la marque employeur, d’une campagne,  mais aussi des décisions d’un CODIR, du fonctionnement d’un nouveau service… Rassembler, écouter, faciliter, analyser : le mode collaboratif débloque, grâce à un élément extérieur, des situations complexes qui méritent d’être éclairées différemment pour ne pas se transformer en crise.

 

L’approche collaborative : quels freins ?

 

En pratique, ce type de fonctionnement peut être perçu comme une menace, à tort. En effet, les résistances sont multiples : peur de perdre la maitrise, de perdre du temps, de partir dans tous les sens… Malgré quelques irréductibles entreprises, souvent liées à un modèle patriarcal ou les ordres descendent d’un CODIR autoritaire, la tendance actuelle prône pourtant le collaboratif comme outil d’efficacité et de cohésion. On la retrouve dans la sacro-sainte « agilité », autant que dans les « serious game », les séminaires d’ «incentive », les « escape game ». En fait, l’idée clé repose sur la confiance dans l’intelligence collective. Comme dit le proverbe : « Seul on va plus vite, ensemble on va plus loin ». La seule règle à respecter : s’appuyer sur un élément extérieur qui fera office de guide, pour garantir le cadre et éviter les dérapages. C’est aussi important que d’avoir un guide dans une contrée inconnue !

 

Qu’est ce que ça change ?

 

En impliquant les personnes autour de vous, le premier bénéfice est de gagner du temps. Eh oui, contrairement aux idées reçues, une approche collaborative bien menée fait jaillir des idées qui auraient pris des mois parfois ! Qui dit temps, dit donc… argent. Second bénéfice, même si une animation de ce type a un coût, son effet est plus que durable. Les solutions trouvées en groupe sont approuvées par tous, il n’y a plus à revenir dessus. Vous pouvez enfin vous concentrer sur votre métier et vous êtes donc plus productif pour vos clients! Troisième bénéfice : vous cultivez le sentiment d’appartenance des collaborateurs. En leur donnant une vraie place dans le processus, vous renforcez aussi leur confiance et leur esprit d’équipe.

 

Alors, êtes-vous prêt à franchir le pas du collaboratif ?